Voici plusieurs points techniques relatifs aux questions souvent posées

Durée de l’assèchement
L’évaporation de l’eau contenue dans les murs va dépendre de la températre et du taux hygrométrique de l’air. Le type d’enduit présent sur le mur est important car selon sa perméabilité aux migrations de vapeur la durée va être rallongée. Un mur enterré n’a qu’une seule face d’évaporation et va donc augmenter sensiblement la durée d’assèchement.

Quand idéalement commencer l’assèchement ?
Poser l’appareil MUR-TRONIC 12 mois avant le début des travaux ce qui permet aux entreprises de travailler sur des murs sains et après la sortie des sels minéraux.

Comment accélér l’asséchement ?
En maintenant une température de 20°C minimum et un taux hygrométrique de l’air abiant à 50% à l’aide d’un déshumidificateur et en mettant les murs à nu.

Un assèchement en cours de chantier
C’est possible, si après la pose de l’appareil on pique les enduits dégradés ou chargés en sels minéraux, en laissant une période d’évaporation de 4 ou 5 semaines, puis une refection des enduits avec l’adjuvant Hydroment qui va neutraliser les sels minéraux.

Un assèchement après restauration
L’installation du procédé MUR-TRONIC va freiner l’évolution des dégradations en cours. il faudra néamoins reprendre les zones chargées en sels minéraux.

La neutralisation des sels minéraux

Quel revêtement sur les enduits
Le revêtement doit avoir le même coefficient d’évaporation que l’enduit (pour une peinture on prendra une peinture Minérale de type Keim